Départ d’une compagne…

Plus que Brigitte Bardot, Mireille Darc aura incarné l’ idéal féminin dans le cinéma français des années soixante, celui de Lautner, de Robert, celui de La Patellière ou de Philippe de Broca.

Sa moue boudeuse aura été son emblème, son regard tendre une compagnie, sa silhouette l’incarnation de la jeune femme française, moderne et active, et libre.

Après sa carrière cinématographique, elle s’était faite photographe, avec une belle délicatesse. Bref, son départ est un vrai crève-coeur. Mireille Darc nous a quitté ce 28 août, qui sera maintenant marqué d’une pierre noire.